Marie-Virginie BERBET 
(5/10/1979, vit et travaille à Paris)

Diplomée en décembre 2006 de l’ENSCI-Les Ateliers, Marie-Virginie Berbet possède une formation antérieure de neurobiologiste (DEA de neurpharmacologie, ENS-Ulm Paris en 2002).
Le lien entre ses deux formations s’affirme lors de son projet de diplôme intitulé Analeptic. Traitant du stress et de la fatigue au travail, il a été exposé dans plusieurs institutions internationales (MoMA de New-York et V&AMuseum Londres). Dès 2007, elle débute son activité en indépendante et poursuit ses recherches sur l’impact de l’environnement de travail sur les dimensions émotionnelles et cognitives des employés. Suite à une commande d'Orange-France Telecom, elle développe le concept de microespace de sieste amorcé lors de son diplôme et le prototype en 2011 avec Haworth. En 2012, sa forme industrielle, CalmSpace, est lancée lors du salon Orgatec 2012.  

Son activité s’étend à d’autres univers. Ses clients sont principalement des maisons de l’univers du luxe (tels que Hennessy, Veuve-Clicquot, Cartier, Narciso Rodriguez ou Issey Miyake) ou de jeunes entreprises innovantes dans les domaines du bien-être et de la santé (comme Zyken ou Airminéral-Laboratoires Quinton). Si ces deux pôles d’activités semblent opposer tradition et innovation, savoir-faire ancestral et technologies, ils se nourrissent réciproquement dans sa pratique qui privilégie l’usage et le rapport cognitivo-sensoriel aux objets. 
Une constante dans son travail réside dans l’ancrage de ses projets dans un présent enrichi de valeurs du passé mais ouvrant sur des fonctions et usages nouveaux. Elle puise ainsi dans l’histoire des maisons avec lesquelles elle collabore pour proposer une interprétation contemporaine de leurs traditions et rituels. De même, son travail prospectif lié à des découvertes scientifiques récentes tisse des liens avec le passé afin d’aboutir à des projets faisant sens et s’intégrant dans une continuité temporelle. 

Marie-Virginie BERBET
(10/05/1979, lives and works in Paris)

Graduated in december 2006 from ENSCI-Les Ateliers (Paris), Marie-Virginie Berbet has a background of neuropharmacology (1st year of pHD of neuropharmacology, ENS-Ulm Paris).
She made the link between her two trainings for her design diploma called Analeptic. Dealing with stress and tiredness at work, it was exhibited at MoMA-NY (2008) and V&A Museum of London (2009). 
In 2007, she begins her professional activity as an independant and keeps on working on environmental influence on cognitive and emotional part of workers. Thanks to an order from Orange-France Telecom, she develops the powernapping concept primed during her diploma and prototyped it with Haworth in 2011. The industrialised version, CalmSpace, was launched at Orgatec 2012.

Her activity extends to other fields. Her clients are essentially luxury houses (like Hennessy, Veuve-Clicquot, Cartier, Narciso Rodriguez or Issey Miyake) or young innovative health&wellness companies (like Zyken or Airminéral-Laboratoires Quinton). If these two centers of attraction seem to oppose tradition and innovation, ancestral savoir-faire and technologies, they nourish each other in her work which favors use and cognitive and sensitiv relationships to objects.
Her work is based on anchoring projects into a present enriched with past values but opening on new functions and uses. She draws her inspiration from the history of houses for who she works and proposes a modern interpretation of their traditions and rituals. And, on the other side, her prospective work linked to recent scientific breakthroughs makes bridges with the past to lead to sensible projects anchored in our time.